Dans ce troisième épisode d’Energie de Résidents, rencontre avec Nice Cactus, start-up reconnue dans le monde de l’E-Sport et installée chez Newton Offices Joliette depuis 2020. Nice Cactus aide les experts comme les débutants à développer leurs capacités, pour s’engager dans une compétition, progresser ou même devenir professionnel. L’équipe récupère vos données de jeux pour vous créer des exercices sur-mesure, adaptés à vos besoins. Après avoir convaincu des milliers de joueurs, Global Offensive, League of Legends ou encore FIFA… n’ont plus de secret pour eux !

1. Pouvez-vous vous présenter ?

Nice Cactus

Jonathan : Nous sommes 3 dans l’équipe de Marseille. Nice Cactus emploie une soixantaine de personnes au total, le siège est à Valbonne (06) et nous avons une antenne à Marseille chez Newton Joliette. Moi c’est Jonathan, je travaille chez Nice Cactus depuis juin 2020. Je m’occupe du contenu du programme d’entrainement sur tous les jeux qu’on déploie. En parallèle, je fais l’interface entre les joueurs professionnels qui sont à Nice et nos programmes d’entrainement pour sortir un contenu de bonne qualité.

Jérôme : Je suis responsable produit sur le training. Je gère le produit et je spécifie les nouvelles actualités. Je coordonne aussi les nouvelles équipes de développeurs pour gérer les nouvelles priorités et pour que le travail soit bien fait.

Robin : Pour ma part, je suis en charge de l’offre Premium. J’aide aussi Jonathan sur le contenu et je fais beaucoup de sport à côté !

2. Quels sont vos rituels pour Travailler Mieux en équipe ?

Jérôme : Rituel de travail ? (rires) D’un point de vue professionnel, nous suivons la méthodologie des « Daily » dans l’entreprise. Entre responsables de différentes parties, on suit ce qu’on a fait la veille et ce que l’on va faire aujourd’hui, et on fait ça tous les jours. D’un point de vue perso on a une petite routine, on joue souvent au basket avec un petit panier installé dans le bureau et on a un tableau des scores qui est affiché à l’entrée.

Jonathan : Après en routine on a aussi Jérôme qui apporte le café à 14h. Les cafés, les apéros et le panier de basket pour décompresser.

3. Comment avez-vous organisé votre retour ou votre arrivée au bureau après le confinement ?

Robin : De base, nous savons travailler de chez nous car nous avions notre start-up à nous. Depuis qu’on l’a revendu, on est chez Nice Cactus. Nous avons commencé dans les bureaux de Nice, puis on est venu s’installer ici après le confinement. C’était notre souhait de venir travailler à Marseille.

4. La crise actuelle a-t-elle affecté votre manière de travailler ou la relation avec vos clients ?

Robin : Notre nombre d’abonnés a explosé pendant le confinement, plus de joueurs se connectaient sur la plateforme et participaient à des tournois. Parce que les personnes étaient chez eux et que les jeux vidéo sont un refuge. Ce qui explique que le taux de participation a vraiment explosé. Et après, on a eu le contre-coup avec le retour à la vie normale. Les chiffres sont un peu moins bon mais le confinement nous à quand même beaucoup aidés.

5. Quelle est votre projection pour les mois à venir ?

Jérôme : Déjà de pas mal bosser sur le Premium, le but c’est de vendre le produit. Mais aussi, d’obtenir plus d’abonnements pour générer du chiffre d’affaire sur ce que l’on développe. Et nous d’un point de vue produit et contenu, c’est d’apporter toujours plus de fonctionnalité aux utilisateurs.

6. Pour finir, qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?

Jonathan : Retrouver les potes, travailler dans un secteur qui nous plait !

Robin : On a tous travaillé dans de très gros milieux (EDF, Airbus…) et maintenant on a la chance d’évoluer dans un secteur qu’on affectionne particulièrement depuis tout petits. Et en plus on est des amis d’enfance. Je connais Jonathan depuis que j’ai 6 ans et Jérôme on a fait tout notre parcourt ingénieur ensemble.

Jérôme : Donc on travaille entre potes sur un sujet qu’on apprécie et qu’on adore même donc c’est sûr que ça se passe bien. Pourvu que ça dure !